Histoire de la semaine

Un tour du monde imprévu

 

 

Lorsque vous prenez l’avion avec votre animal, celui-ci est placé dans une cage bien spécifique et voyage en soute. Difficile de voyager séparément, mais généralement tout se passe bien et c’est un bonheur de les retrouver à l’arrivée !

Sauf que parfois, tout ne se passe pas comme prévu… comme cette fois, lorsqu’un couple d’américains a pris un vol intérieur aux Etats-Unis avec leur berger allemand de 10 ans, prénommé Irgo. Irgo a été correctement placé dans la soute et le voyage s’est bien déroulé. Mais à l’arrivée, au lieu de retrouver Irgo, le couple a trouvé un Grand Danois ! La compagnie aérienne a inversé la place des deux chiens, or le deuxième passager avait pour destination…Tokyo, au Japon ! Ce qui signifie qu’Irgo était là-bas à la place de l’autre chien!

Evidemment la compagnie aérienne a immédiatement arrangé un voyage retour pour rendre les chiens à leurs propriétaires respectifs et tout s’est déroulé sans encombre. Irgo a retrouvé ses maîtres 48 heures après l’heure prévue, après un trajet de plus de 16 000 km.

Tout est bien qui finit bien, et heureusement il est très rare qu’il y ait des problèmes de ce genre !

Et vous, avez-vous déjà voyagé avec votre animal en avion ? Comment cela s’est-il passé ?

2 réflexions au sujet de “Un tour du monde imprévu”

  1. Nous avons voyagé avec notre Bouledogue Français, Miette, de 5 ans jusqu’en… Australie ! Difficile de faire plus loin depuis la France, à part peut-être la Nouvelle Zélande ?… Quoiqu’il en soit, cela aura demandé une ténacité sans faille pour parvenir au bout de tout le bric à brac administratif demandé avant le départ par le Gouvernement Australien, pour lequel il faut s’y prendre bien 9 mois à l’avance, sans exagérer. Le jour J du voyage, ce n’est pas sans un pincement au coeur que nous avons laissé notre petite Miette dans sa cage, entre les bonnes mains de l’agence de voyage (eh oui, impossible de traiter en direct pour un particulier avec les compagnies cargo pour un voyage vers l’Australie !). Miette était partie pour un tour du monde… Paris-Los Angeles, Los Angeles Melbourne… Car pour ne rien compliquer les compagnies du Golfe appliquent toutes un embargo sur les brachycéphales (chiens au museau retroussés tel que Carlin, Boxer, Bouledogue…) ! Le voyage s’est bien passé et nous avons eu la chance d’être en contact régulier avec l’agence de Miette, qui nous a envoyée des photos et des nouvelles depuis son embarquement, en passant par son escale, jusqu’à confirmation de son arrivée à Melbourne. De l’aéroport Tullamarine de Melbourne, Miette a été récupérée par un Agent de la Biosécurité Australienne pour un départ express en quarantaine, pour 10 jours minimum. Au bout de ces épreuves administratives, puis de voyage, sans compter le temps de la quarantaine, inutile de vous dire que nous trépignions d’impatience à l’idée de récupérer notre petite Miette !! Nous avons enfin pu aller la chercher, à une trentaine de minutes de la ville de Melbourne. Quelle joie !! Miette avait perdu quelques grammes, mais rien de son enthousiasme et de sa bonne humeur ! Nous avons versé notre petite larme de bonheur !! Miette est aujourd’hui avec nous en Australie et vit sa petite vie d’expat. as a real French, French Bulldog, comme cela en a épaté plus d’un australien : « Wow, so she is actually a French Frenchy. It is the first time I am meeting an actual French French Bulldog! ». 🙂 Et Miette mange local : croquettes aux kangourou oblige. 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.